L’intervention chirurgicale

L’intervention se pratique en ambulatoire: sous anesthésie locale, le dentiste ouvre la gencive et prépare l’os maxillaire, dit lit de l’implant, au moyen de trépans spéciaux: un trou de 3 à 6 mm de diamètre et profond de 10 à 15 mm, dans lequel sera inséré l’implant, est pratiqué dans l’os. La muqueuse est ensuite recousue au-dessus de l’implant («cicatrisation fermée», l’implant n’est alors plus visible) ou adaptée et cousue sur le pourtour de l’implant («cicatrisation ouverte»). L’intervention dure entre 30 minutes et 2 heures en fonction du nombre des implants et elle est en général indolore, grâce à l’anesthésie locale. Les douleurs postopératoires sont la plupart du temps minimes et sont soulagées par des comprimés analgésiques. Selon la méthode et la durée de l’intervention chirurgicale, l’administration d’antibiotiques peut être indiquée.

Dans des situations idéales, avec un volume osseux important, il est également possible d’insérer un implant sans ouvrir et récliner la gencive, ce qui réduit sensiblement les douleurs et l’inflammation après l’opération. Ces situations sont toutefois plutôt rares (< 10%)

Toute intervention chirurgicale va de pair avec un certain risque de complications. Les complications les plus fréquentes d’une opération d’implantation sont les suivantes:

  • Saignements
  • Tuméfaction et hématome (épanchement sanguin)
  • Infection
  • Troubles sensitifs temporaires
  • Problèmes de cicatrisation


Si l’intégration de l’implant dans l’os ne se fait pas, il sera nécessaire de le retirer. La pose d’un nouvel implant peut éventuellement être envisagée au bout de quelques semaines à quelques mois si l’état de l’os le permet.

up
Commande des moyens d’informations
  • Brochure PDF (372 KB)
  • Dépliant PDF (70 KB)
» Commande
Qu'est ce qu'un implant dentaire?

Un implant dentaire est une vis, en général en titane, qu’une intervention chirurgicale permet d’insérer dans l’os des maxillaires où elle remplace la racine de la dent manquante. Une prothèse dentaire est ensuite fixée sur ce pilier artificiel. La technique des implants permet de remplacer une dent isolée, de combler un vide plus ou moins important entre deux dents, ou de fixer une prothèse amovible dans une mâchoire presque édentée.