Glossaire: D

Dentiste
En Suisse, l’implantologie fait partie intégrante de la formation postgrade universitaire des médecins dentistes. Il est important que chaque cas soit correctement évalué, l’éventail allant des implants relativement «simples» dans une zone non visible aux situations complexes (dents de devant) ou à des conditions compliquant l’intervention (par ex. déficits osseux) et à des poses de prothèses complexes pour lesquelles les aptitudes et l’expérience du dentiste jouent un rôle capital. Étant donné que les interventions tendent actuellement à devenir plus exigeantes, le médecin dentiste traitant doit disposer de connaissances approfondies dans les domaines du diagnostic et de la planification ainsi que d'une bonne formation en chirurgie orale et en médecine dentaire prothétique/reconstructive et il possèdera éventuellement déjà le nouveau certificat de formation postgrade (CPF) pour l'implantologie orale de la SSO (Société suisse des médecins-dentistes).
 
La meilleure solution consiste à demander à votre dentiste quels services il propose ou quels spécialistes il peut vous recommander. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre cercle de connaissances pour savoir si quelqu’un a une expérience positive d’un dentiste pratiquant la technique des implants et demander son adresse.
 
Vous pouvez également vous faire directement une idée des connaissances et des aptitudes d’un dentiste pratiquant l’implantologie lors d’une première visite. Les aspects importants à prendre en compte sont notamment les suivants:
 
  • Combien de traitements par implants ce médecin dentiste a-t-il déjà réalisé avec succès?
  • Suit-il régulièrement des formations continues?
  • Votre médecin dentiste collabore-t-il avec des spécialistes)?
  • Avez-vous eu l’impression d’obtenir, lors de la première consultation, des conseils judicieux, complets et personnalisés?
  • Avez-vous eu également des informations sur les possibilités de traitement alternatives, avec leurs avantages et leurs inconvénients?
  • Avez-vous été clairement et précisément informé sur la durée et les coûts du traitement?
Dentiste expérimenté
En Suisse, l’implantologie fait partie intégrante de la formation postgrade universitaire des médecins dentistes. Il est important que chaque cas soit correctement évalué, l’éventail allant des implants relativement «simples» dans une zone non visible aux situations complexes (dents de devant) ou à des conditions compliquant l’intervention (par ex. déficits osseux) et à des poses de prothèses complexes pour lesquelles les aptitudes et l’expérience du dentiste jouent un rôle capital. Étant donné que les interventions tendent actuellement à devenir plus exigeantes, le médecin dentiste traitant doit disposer de connaissances approfondies dans les domaines du diagnostic et de la planification ainsi que d'une bonne formation en chirurgie orale et en médecine dentaire prothétique/reconstructive et il possèdera éventuellement déjà le nouveau certificat de formation postgrade (CPF) pour l'implantologie orale de la SSO (Société suisse des médecins-dentistes).
 
La meilleure solution consiste à demander à votre dentiste quels services il propose ou quels spécialistes il peut vous recommander. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre cercle de connaissances pour savoir si quelqu’un a une expérience positive d’un dentiste pratiquant la technique des implants et demander son adresse.
 
Vous pouvez également vous faire directement une idée des connaissances et des aptitudes d’un dentiste pratiquant l’implantologie lors d’une première visite. Les aspects importants à prendre en compte sont notamment les suivants:
 
  • Combien de traitements par implants ce médecin dentiste a-t-il déjà réalisé avec succès?
  • Suit-il régulièrement des formations continues?
  • Votre médecin dentiste collabore-t-il avec des spécialistes)?
  • Avez-vous eu l’impression d’obtenir, lors de la première consultation, des conseils judicieux, complets et personnalisés?
  • Avez-vous eu également des informations sur les possibilités de traitement alternatives, avec leurs avantages et leurs inconvénients?
  • Avez-vous été clairement et précisément informé sur la durée et les coûts du traitement?
 
En cas de questions ou de doutes, vous trouverez ici des informations et des spécialistes:
 
  • Leur médecin-dentiste traitant qui connaît leur situation bucco-dentaire. Il peut soit réaliser le traitement lui-même, soit adresser son patient à un confrère plus expérimenté dans le domaine des implants dentaires.
  • L’un des quatre instituts de médecine dentaire suisses qui prodiguent des conseils neutres. Ce sont le Centre de médecine dentaire, orale et maxillaire de l’Université de Zurich, les Cliniques de médecine dentaire de l’Université de Berne, la Section de médecine dentaire de l’Université de Genève et les Cliniques universitaires de médecine dentaire de l’Université de Bâle.
  • Directement en consultant le site Internet des sociétés professionnelles représentées au sein de la Fondation Implants Suisse. Ce sont la Société Suisse d’implantologie orale (SSIO), la Société suisse de chirurgie orale et de stomatologie (SSOS), la Société suisse de parodontologie (SSP) et la Société suisse de médecine dentaire reconstructive (SSRD). Les spécialistes qui figurent dans les registres des sociétés professionnelles citées ne pratiquent cependant pas tous l’implantologie.
  • La Fondation Implants Suisse qui établit une liste des spécialistes membres de différentes sociétés professionnelles (site Internet: www.fondationimplants.ch).
  • Le médecin-dentiste cantonal de son canton (site Internet: www.kantonszahnaerzte.ch).
Dommage
En premier lieu, il convient de déterminer si le traitement a été bien conduit (information, planification, réalisation). Il faut cependant garder à l’esprit que, comme pour tous les actes médicaux, aucune garantie ne peut être donnée quant à la réussite d’un traitement. La responsabilité du praticien peut être engagée si le traitement qu’il a réalisé contrevient aux règles de l’art. En cas de problèmes, il convient de toujours privilégier la discussion qui permet, dans la majorité des cas, de clarifier la situation. En cas de litige, on peut faire appel à la commission d’expertise de la section cantonale de la Société suisse d’odonto-stomatologie (SSO), pour autant que le médecin dentiste soit membre d’une section cantonale de la SSO.
Douleur
L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie locale. Elle est donc indolore. Les éventuelles douleurs postopératoires sont généralement de faible intensité et traitées par des comprimés analgésiques.
Durée d’un traitement par implants
La durée d’un traitement par implants dépend du type et de l’étendue de la prothèse dentaire et de l’ampleur de l’intervention chirurgicale. En général, on compte 3 à 9 mois. Si l’os maxillaire doit encore être reconstruit avant l’implantation proprement dite, ou si une greffe de muqueuses est nécessaire, le traitement peut durer plus d’un an.
 
Un calendrier de traitement typique, sans reconstruction osseuse, se présente à peu près comme suit:
 
Examen préliminaire, entretien, traitement préalable, planification: 1 à 8 semaines
Opération, retrait des fils au bout de 7 à 10 jours: 1 à 2 semaines
Cicatrisation, en fonction de la qualité osseuse: 4 à 12 semaines
Dégagement du sommet de l’implant après cicatrisation, prise de l’empreinte pour la fabrication des modèles de travail:  2 à 3 semaines
Réalisation de la restauration prothétiqu 1 à 8 semaines
Durée de vie des implants
La durée de vie des implants n’a rien à voir avec la solidité du matériau – celui-ci ne s’use absolument pas – mais fait référence à la durée d’implantation dans l’os maxillaire. En principe, la durabilité d’un implant dépend de l’état de conservation de l'os maxillaire. En la matière, l'absence d'infection est le critère de réussite le plus important, raison pour laquelle une prophylaxie anti-infectieuse suivant immédiatement l'intervention chirurgicale, ainsi qu'un suivi professionnel et une bonne hygiène buccale, jouent un rôle décisif.
Plusieurs études menées sur le long terme montrent que, s'ils sont correctement utilisés par le dentiste traitant et bien entretenus par les patients, les implants dentaires modernes ont une durée de vie élevée: au bout de dix ans, le taux de réussite est supérieur à 95%. Chez les patients à risques, comme par exemple les gros fumeurs (≥ 10 cigarettes par jour), le risque de problèmes peut cependant être nettement plus élevé.
Durée du traitement
La durée du traitement varie en général entre trois et neuf mois. Cette durée peut s’allonger au-delà d’une année si l’on doit préalablement extraire des dents ou augmenter la masse osseuse.
up
Commande des moyens d’informations
  • Brochure PDF (372 KB)
  • Dépliant PDF (70 KB)
» Commande
Qu'est ce qu'un implant dentaire?

Un implant dentaire est une vis, en général en titane, qu’une intervention chirurgicale permet d’insérer dans l’os des maxillaires où elle remplace la racine de la dent manquante. Une prothèse dentaire est ensuite fixée sur ce pilier artificiel. La technique des implants permet de remplacer une dent isolée, de combler un vide plus ou moins important entre deux dents, ou de fixer une prothèse amovible dans une mâchoire presque édentée.