Glossaire: C

Caisses-maladie
D’une manière générale, l’assurance maladie de base ne couvre pas les frais dentaires. Seules certaines situations particulières, en relation avec des maladies graves des mâchoires ou des conséquences de maladies générales graves, sont susceptibles d’être prises en charge (art. 31 LAMal). En cas d’accident, l’assurance accidents peut, sur préavis de son médecin-dentiste conseil, prendre en charge les coûts d’un éventuel implant dentaire.
Capacité de travailler
Dans la majorité des cas, le travail est possible dès le lendemain de l’intervention. Les suites post-opératoires sont comparables à celles d’autres interventions chirurgicales de la bouche. De légères douleurs et une enflure sont possibles. Dans certains cas, un hématome peut apparaître durant quelques jours au niveau du visage.
Céramique
Ce n'est que depuis peu d'années qu'il est question du zirconium en tant que matériau pour les implants. D'après les contstatations faites à ce jour, le zirconium peut, tout comme le titane, être utilisé sans crainte dans le corps humain. Le traitement au moyen du zirconium est semblable à celui du titane, mais il demande notablement plus de travail et son application clinique n'a, pour le moment, pas encore fait ses preuves.
Cicatrisation
Le contrôle de la plaie et le retrait des fils ont lieu 7 à 10 jours après l’opération. Les patients reçoivent alors des instructions précises sur l’hygiène buccale à respecter. Au cours de la période de cicatrisation, les parties molles guérissent au-dessus ou autour de l’implant. L’implant se lie à l’os environnant, celui-ci s’attachant directement à la surface de l’implant (intégration osseuse ou ostéointégration).
 
Dans des circonstances normales, l’implant est solidement en contact avec l’os sur environ 80 à 90% de sa surface au bout de trois mois environ, raison pour laquelle cette durée de cicatrisation est recommandée pour des implants posés sans reconstruction (régénération) osseuse. Au cours de cette période, la prothèse provisoire ne doit exercer aucune pression sur les implants. Pour la partie non visible de la dentition, il est même possible de se passer de remplacement provisoire. Dans certains cas, les soins prothétiques sont même possibles immédiatement après l’implantation: la prothèse provisoire est alors insérée en l’espace de 24 heures.
Cicatrisation fermée
Dans le cas d’une cicatrisation fermée, les implants doivent être dégagés par une petite intervention. Après le dégagement de l’implant, le médecin dentiste peut prendre une empreinte afin que le laboratoire dentaire puisse fabriquer la prothèse.
Cimentation
Lorsque celle-ci est réalisée sous forme d’une couronne ou d’un bridge, deux modes de fixation sont en principe possibles: vissage ou cimentation. Le vissage a pour avantage de permettre un retrait ultérieur de la prothèse dentaire; toutefois, les frais du laboratoire de technique dentaire sont en général plus élevés.
Compatibilité (du titane)
Le titane est un matériau biocompatible très bien toléré par l’organisme. A ce jour, aucun effet secondaire n’a été constaté.
Conditions préalables à un traitement par implant(s)
L’évaluation précise de la situation individuelle d’un patient est indispensable lorsqu'il s'agit de se prononcer pour ou contre une thérapie par implants (voir également sous «Traitement»). Les facteurs suivants sont les conditions générales de la réussite d’un traitement par implants:
 
  • Bon état général
  • Os maxillaire de bonne qualité et offrant suffisamment de substance
  • Disposition du patient à pratiquer une hygiène buccale irréprochable
Conseils
Avant de procéder au traitement, les patients doivent être suffisamment informés par leur dentiste pour être en mesure de donner leur accord en toute connaissance de cause. Les aspects suivants sont clarifiés au cours de la consultation:

  • Indication d’une thérapie par implants, c'est-à-dire nécessité de l'intervention
  • Type de l’intervention et risques éventuels
  • Conséquences en cas d’absence de traitement
  • Possibilités de solutions prothétiques avec implants
  • Possibilités de traitements alternatifs
  • Durée et coûts approximatifs
 
Dans les situations complexes, lorsqu’il s’agit de combler plusieurs lacunes distinctes ou en cas d’absence totale de dents, il est important de prendre en compte l’ensemble de la dentition dans la planification.
up
Commande des moyens d’informations
  • Brochure PDF (372 KB)
  • Dépliant PDF (70 KB)
» Commande
Qu'est ce qu'un implant dentaire?

Un implant dentaire est une vis, en général en titane, qu’une intervention chirurgicale permet d’insérer dans l’os des maxillaires où elle remplace la racine de la dent manquante. Une prothèse dentaire est ensuite fixée sur ce pilier artificiel. La technique des implants permet de remplacer une dent isolée, de combler un vide plus ou moins important entre deux dents, ou de fixer une prothèse amovible dans une mâchoire presque édentée.